Rechercher dans ce blog

mardi 4 juillet 2017

Entre chiens et loups, tome 3 de Malorie Blackman

Synopsis du premier tome :
"Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s'affrontent à coup de lois racistes et de bombes. C'est un monde où Callum et Sephy n'ont pas le droit de s'aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d'un rebelle clandestin... Et s'ils changeaient ce monde ?"

Editeur : Macadam
Nombre de pages : 465
Mots-clés représentants le livre : racisme, politique, haine, actualité
Public* : 13 ans

Mon avis :
Une très bonne surprise pour ce troisième tome. En effet, après avoir été extrêmement déçue par le second tome, c'est avec très peu d'envie que je l'ai commencé.

Le problème pour chroniques ce livre, c'est que c'est difficile d'en parler puisque c'est un troisième opus et que depuis le premier tome, il s'est passé énormément de choses !
D'abord je dois passer sur l'identité d'un des personnages principaux. Cependant je peux vous dire que Sephy est en train d'essayer d'accepter progressivement un drame qui s'est déroulé dans le premier tome. C'est pourquoi elle va devoir faire face à de nombreuses complications et de choses qui vont profondément la blesser. 

Entre chiens et loups est une saga qui est très poignante, qui prend aux tripes et qui fait énormément réfléchir sur la vie. En la lisant, nous sommes confrontés à l'actualité: le racisme, la haine, le terrorisme, l'immigration.  En fait ce livre reflète énormément notre société. 

C'est un roman qui a un côté politique et social très riche, il nous renvoie en pleine face ce qu'il passe dans le monde. 

Mais c'est un roman qui, malgré sa noirceur profonde nous envoie un message d'espoir, d'acceptation et de réflexion intense...

On ne ressort pas de cette lecture indemne, c'est un livre que l'on devrait tous lire et notamment le faire lire à l'école, à la vue de cette richesse. 

Ma note : 18/20

*Lecteurs moyens

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire