Rechercher dans ce blog

dimanche 13 août 2017

La Cité Secrète de C.J Daugherty et Carina Rozenfeld

Synopsis du premier tome :

"Taylor Montclair est une fille tout ce qu'il y a de plus normal, habitant Woodbury, petite bourgade anglaise endormie. Sacha Winters, jeune homme ténébreux, vit, lui, à Paris, la Ville Lumière. Alors que Taylor ne rêve que d'intégrer la prestigieuse université d'Oxford, Sacha ne s'intéresse nullement aux études. Et pour cause : il sait qu'il va mourir le jour de ses dix-huit ans, dans exactement huit semaines. Et la mort de Sacha verra une antique prophétie se réaliser, entraînant un chaos aux conséquences tragiques pour l'humanité.

Taylor est la seule personne qui puisse le sauver. Mais aucun des deux ne le sait. Sans doute parce qu'ils ne se sont jamais rencontrés, séparés qu'ils sont par des centaines de kilomètres et la Manche...
Des puissances maléfiques sont prêtes à tout pour que leurs routes ne se croisent jamais.
Ils ont huit semaines pour se trouver et résoudre une énigme ancestrale aux enjeux titanesques."

Editeur : Robert Laffont
Nombre de pages : 426
Mots-clés représentants le livre : malédiction, pouvoirs, aventure, combat final
Public* : 12 ans

Mon avis :
Suite et fin de la duologie Le Feu Secret écrit par deux auteurs, l'une française (Carina Rozenfeld) et l'autre américaine (C.J Daugherty). Dernier livre que j'ai eu du mal à terminer car trop jeunesse pour moi.

Le Feu Secret c'est une histoire de malédiction et de pouvoirs magiques.

J'avoue ne pas m'être attaché énormément aux personnages que j'ai trouvé très enfantins. Et je pense que d'ici quelques mois j'aurais oublié l'histoire et les personnages.

L'histoire n'est, quant à elle, pas très originale et sans réelles surprises. Les gentils doivent combattre les méchants, pour sauver leur peau et bien évidemment, par la même occasion, sauver le monde.

La romance est complètement engluer dans le reste de l'histoire et elle donne un peu l'impression d'être mise là histoire de mettre de la romance. Parce que l'on va pas se cacher que la romance, ça marche bien auprès des lecteurs. Mais voilà, il m'en aurait fallut plus et je ne me suis pas contenté, malheureusement, du peu que donne les auteures. Maintenant, encore une fois, pour un jeune public, cette romance est un bon premier rapport avec l'amour...

Parlons un peu du méchant, Mortimer. Je ne sais pas trop quoi en dire... On ne sait quasiment rien de lui, mise à part le fait qu'il est vraiment très très méchant. D'autant plus qu'il est presque inexistant tout au long du livre, sauf au moment de la bataille finale (et encore), qui elle même est sans surprise. 
Il aurait tellement pu avoir plus de charisme si on le lui avait laisser un peu plus de place dans l'histoire.
Sans plaisanter on le voit en tout et pour tout deux fois, ce qui est très dommage je trouve.

Note : 15/20

*Lecteurs moyens

1 commentaire: